Joomla-Visites | Web analytics for Joomla

Structure Inspection

Présentation

Comme toute raffinerie de niveau mondial, la SIR s’est dotée d’une Structure Inspection dont l’objectif est essentiellement d’assurer l’intégrité de ses équipements sous pression.

Missions et activités de la Structure Inspection

  • Assurer la conformité des équipements sous pression, aux dispositions réglementaires;
  • Contrôler et inspecter les équipements, ainsi que leurs accessoires de sécurité, en service et à l’arrêt suivant un plan d’inspection définissant l’étendue et la périodicité des inspections;
  • Analyser tous les résultats, donner des recommandations sur la nature et le calendrier des interventions, et contrôler leurs réalisations;
  • Organiser et coordonner les expertises sur les équipements défaillants et critiques;
  • Définir les conditions internes de fonctionnement des équipements pour lesquels une évolution a été constatée;
  • Vérifier la conformité à la réglementation, aux codes et aux standards, des interventions et des équipements après intervention;
  • Communiquer aux autres raffineries son retour d’expérience et recevoir de même le leur;
  • Identifier et répondre aux besoins de formation du personnel inspection.

Organisation et performances associées

Organisation

La Structure Inspection de la SIR est organisée de manière à assurer une surveillance rapprochée et efficace des installations à sa charge, selon l’organigramme ci-dessous :

On distinguera ainsi un groupe d’inspecteurs unités qui s’emploieront à surveiller en service les installations qui leur sont confiées et un groupe d’inspecteurs support qui viendront en appui aux inspecteurs d’unités en ce qui concerne les questions relatives aux causes des dommages constatés, à la réglementation et à la préparation des travaux d’arrêts.

Performances associées

La Structure Inspection s’est organisée et fonctionne conformément aux recommandations et attente de la Direction des Mines en Côte d’Ivoire, pour l’obtention de la reconnaissance. Ainsi l’a-t-elle obtenue, par la décision N°4007/MRMP/DM du 31 décembre 1998, pour une durée de 3 ans. La Reconnaissance d’un Service Inspection constitue un gage de confiance entre celui-ci et son autorité de tutelle (l’administration des mines). Cela permet ainsi à l’Inspection d’espacer les cycles de façon justifiée, conformément aux plans d’inspection qu’elle aura élaborés. Cette reconnaissance a été renouvelée chaque fois, jusqu’à ce jour. Pour l’obtention de cette reconnaissance, tous les inspecteurs de la Structure Inspection ont subi avec succès un test d’habilitation, sous la supervision des ingénieurs de l’administration des Mines.

Moyens humains et matériels

Moyens humains

Le personnel de la Structure Inspection est formé pour la bonne exécution de ses missions selon un plan de formation préétabli. Ce plan s’articule en deux volets qui sont la formation théorique et la formation pratique, par compagnonnage. Viennent ensuite les stages professionnels intra ou extra entreprise qui permettent d’apporter les compléments essentiels en fonctions des besoins supplémentaires identifiés. Cette formation est ponctuée par un test habilitation permettant d’évaluer la capacité de chaque inspecteur à tenir son poste. Certains inspecteurs ont des qualifications internationales en matière de contrôles non destructifs. Ainsi dénombre-t-on au sein de l’Inspection deux inspecteurs qui ont le COFREND Radio niveau 2, deux autres qui ont le COFREND ultrasons, magnétoscopie et ressuage niveau 2, un qui a le CAMARI et une personne compétente en radioprotection. Ces qualifications permettent à la Structure Inspection de collaborer convenablement avec les entreprises sous-traitantes en matière de contrôles non destructifs.

Matériel

Le matériel de la Structure inspection est constitué essentiellement d’outils de contrôle lui permettant de s’assurer de l’intégrité des équipements. On peut citer entre autres équipements en sa possession:

  • les mesureurs d’épaisseur par ultrasons,
  • les pyromètres optiques (mesures de températures à distance),
  • l’analyseur d’alliages,
  • laboratoire d'analyse de film de radiographie et ses équipements,
  • blockhauss pour les tirs radio,
  • four échantillon pour étalonnage des pyromètres ,
  • microscope pour les analyses des répliques métallurgiques...